Archives For language learning

Pornons un exemple. Si que tcheuqu’un se fait dire qu’y parle mal pis qu’y se fait taper sus les doits pendant 13 ans d’école pis même le reste de sa vie à cause qu’y parle la langue de ses ancêtres, c’est ti si tant supornant que çâ qu’y se sente incompétent dans ste langue là pis qu’y fénisse par l’abandouner dans çartains cas? Les Acadjens pouvont aussi awoair de la misère à s’ercounaître dans les produits culturels (coume la musique, la télévision, la littérature, etc.) qui yeux sont óffris dans un français d’alieurs ou qui m’nont d’un autre culture (le français de France ou la culture québécoaise, par exemple). Comparons çâ à l’intérêt pis l’excitement qu’el monde a pour les produits qui m’nont de l’Acadie pis qui sont en acadjen ou en chiac, coume Lisa LeBlanc, Acadieman, Radio Radio, la Sagouine, les t-shirts « J’aime right ton accent! », etc. Ça fait qu’on peut woair que c’est pas qu’el monde aime pas le « français », c’est juste qu’y’a pas bócoup de produits qui sont ben adaptés au marché acadjen.
Pour empirer les affaires, y’a l’anglais ben sûr qui rentre dans l’équoition. C’est la langue de la majorité lingüistique dans la région pis c’est la langue de la culture dominante sus le continent qu’offre ben plusse de póssibilités. À part de stes avantages là, en anglais, ça s’écrit la pupart du temps coume que ça se dit, pis ça reste de l’anglais parfaitement acceptable. En auteurs mots, y’a pas djére de diglossie en anglais, comparé à la paire acadjen/français standard.
Advertisements

https://www.acadienouvelle.com/actualites/2018/02/12/sociolinguistique-franglais-chiac/

https://www.acadienouvelle.com/actualites/2018/02/07/langues-officielles-volee-de-critiques-envers-justin-trudeau/

A pair of French teachers followed for two years the actors of the resurgence of French in Louisiana: teachers, activists, politicians, students and parents of students. Their documentary, The Choice of Theo , will premiere in Lafayette, Louisiana on January 26.

Theodore Brode is one of the few French teachers from Louisiana. He is part of this generation of Louisians who discovered French in Canada. His ancestors were Francophones, of Acadian and Creole descent, but the 28-year-old grew up speaking English, a consequence of the law that banned French in Louisiana for nearly forty years.

Un duo d’enseignants français a suivi pendant deux ans les acteurs de la résurgence du français en Louisiane : professeurs, militants, politiciens, étudiants et parents d’élèves. Leur documentaire, Le Choix de Théo, sera diffusé en avant-première à Lafayette (Louisiane) le 26 janvier prochain.

Théodore Brode est l’un des rares professeur de français originaire de Louisiane. Il fait partie de cette génération de Louisianais qui a découvert le français au Canada. Ses ancêtres étaient francophones, d’origine acadienne et créole, mais le jeune homme de vingt-huit ans a grandi en parlant anglais, conséquence de la loi qui a interdit le français en Louisiane pendant près de quarante ans.

https://france-amerique.com/fr/a-documentary-depicts-the-rebirth-of-french-in-louisiana/

Astonishingly, despite being copied four centuries after the last reference to his Gospel commentary, this manuscript seemed to preserve the original form of Fortunatianus’ groundbreaking work.

Such a discovery is of considerable significance to our understanding of the development of Latin biblical interpretation, which went on to play such an important part in the development of Western thought and literature. In this substantial commentary, Fortunatianus is reliant on even earlier writings which formed the link between Greek and Latin Christianity.

https://theconversation.com/lost-latin-commentary-on-the-gospels-rediscovered-after-1-500-years-thanks-to-digital-technology-82874

However, like most countries in Europe (or around the globe for that matter), Italy has a large number of local or regional languages that are actively spoken.

Often erroneously referred to as dialects, most of these regional languages take root in Vulgar Latin (the nonstandard form of Latin spoken after the classical Roman Empire) and are thus considered Romance Languages.

These languages are not simply dialects of Standard Italian. Most of them are quite distinct. Instead, they developed long before the spread of the standard Italian language in the 20th century.

http://unitedlanguagegroup.com/stories/editorials/speaking-around-the-boot-the-regional-languages-of-italy/